Jour : 21 novembre 2019

L’accompagnement des clubs au cœur de notre stratégie de développement.

Depuis plusieurs années, les fédérations développent des projets pour toucher d’avantage de public et de créneaux afin que les associations trouvent de l’autofinancement. Les baisses des subventions ne sont pas sans conséquences sur la baisse des licenciés dans de nombreux sports. Le tennis de table se stabilise malgré tout en autre grace à des politiques d’actions locales comme dans le Cher.

Insufflées par l’ancien président Philippe ROGER et son équipe toujours en place et valorisées par Cyril BERNAT, ces actions continuent pour les clubs.

Par exemple, nous intervenons à Châteaumeillant et à Mehun-sur-Yèvre, deux clubs qui ont misé sur la jeunesse et la formation. Les aides et les dossiers où la ligue du Centre Val de Loire a joué un grand rôle, montrent que tout est possible.

Et pour parvenir à cette continuité, le comité met à la disposition des clubs son agent de développement qui ainsi assure le suivi des jeunes en liaison avec les entraîneurs locaux.

Ainsi, avec le dispositif du club référent au CJM Bourges, ou grâce à la politique de développement de TT Sud Cher et la reprise en main des « anciens » de TT Aubigny-Sur-nère pour palier au départ de l’entraîneur, auquel il faut rajouter le nombre d’animateurs en hausse dans nos clubs (Saint-Germain-du-Puy; Vierzon, Dun-sur-Auron, Plaimpied, Saint-Doulchard, etc..), la dynamique générale du département est bonne.

La visite du conseiller technique national, Nicolas METAIREAU, à Bourges le jeudi 14 novembre 2019 montre l’intérêt grandissant de la Ligue pour notre élan sur la formation.

L’ensemble des membres du comité du Cher de tennis de table soutient ces activités de développement qui commencent à porter leurs fruits : le maintien au niveau national de deux jeunes et le maintien général des jeunes au niveau régional malgré un resserrement du niveau.

Des actions comme des cycles scolaires complets ou des journées de découvertes viennent consolider notre implantation sur le territoire.

Malgré la politique de recherche de « l’élite avant tout » dans certains départements, notre développement se base sur l’ensemble plutôt que l’individualité et cela permet aux clubs de mutualiser leurs besoins (entraînements communs, stages, etc.). La commission jeunes avec le dialogue permanent entre entraîneurs de tout club participe à nos progrès.

Enfin depuis deux ans, des relations fraternelles d’entraide se développent chez les parents de jeunes licenciés, en autre sur les déplacements, les hébergements , les accompagnements et quelque soit leur club d’origine, ce qui fait d’eux un soutien incommensurable pour les jeunes et nos activités sportives.

Un grand merci à tous ces acteurs au service de nos enfants et du tennis de table dans le Cher.